Commune de Liddes
Sentiers pédestres


Le réseau de chemins pédestres de la commune de Liddes représente environ 100 km de sentiers balisés.
Ces sentiers sont entretenus par la commune de Liddes qui bénéficie de l’aide précieuse de nombreux bénévoles qui fournissent un énorme travail durant la bonne saison afin de maintenir les chemins en bon état.

Ne pouvant surveiller en permanence tout le réseau des chemins pédestres, les marcheurs qui constateraient des dégâts importants sur les sentiers peuvent transmettre leurs informations au responsable communale.

pays-automne.pngContacts
Conseil communal
Darbellay Françoise
Tél. : 079 509 35 32
E-mail : Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

Commission Sentiers pédestres
Marquis Frédéric
Tél. 079 204 12 30


Le balisage



Les chemins sont balisés de 3 manières :

  • Balisage jaune : Les chemins de randonnées pédestres, praticables par toutes les catégories de marcheurs
  • Balisage blanc – rouge – blanc : Chemins de montagne étroits ou escarpés, comportant des passages difficiles. Ils exigent de la prudence, des chaussures antidérapantes et un équipement adapté.
  • Balisage blanc – bleu – blanc : Itinéraire de haute montagne à parcourir avec un guide de montagne.


Quelques itinéraires et tours


Parcours Vita
Aménagé en amont de l’usine de Pallazuit, le parcours Vita de Liddes égrène les obstacles sous l’ombrage des sapins et vous offre la possibilité de profiter d’un moment de détente agréable le long des rives de la Dranse d’Entremont.

Le sentier des Eperviers – Cabane de Mille
Le sentier des Éperviers conduit les promeneurs de Liddes (1346m) à la cabane du col de Mille (2473m) où l’on peut se restaurer tout en jouissant d’un panorama exceptionnel
sur les massifs du Mont-Blanc, des Combins, des Alpes bernoises et valaisannes.
cabanedemille.jpg
Le « Guide des Éperviers », fascicule disponible à l’office du tourisme ou dans les commerces locaux, décrit en détail les typicités et la diversité de la faune et de la flore de notre région.

Temps de marche : environ 3h30

www.cabanedemille.ch


Bisse de la Tour [ afficher ce document ]
bisse-tour.png

Combe de l’A [ afficher ce document ]
combe-de-l-a_2.png

Via Francigena
La Via Francigena était la route suivie par les pèlerins du Nord de l’Europe pour se rendre d’Angleterre jusqu’à Rome, capitale religieuse du monde occidental.
La Via Francigena traverse la Suisse romande de Vallorbe au Grand-Saint-Bernard.

En 1994, le Conseil de l’Europe l’a reconnu comme itinéraire culturel européen, au même titre que le chemin de Compostelle.

En l’an 2000, le sentier Martigny-Aoste a été intégré à cette voie historique, dont il constitue une partie du tronçon valaisan. Pour en savoir plus : www.francigena.ch

Tour des Combins : Pour en savoir plus : www.tourdescombins.ch
Tour du Grand-Saint-Bernard : Pour en savoir plus : www.tourdusaintbernard.com

Ainsi que de nombreux autres parcours dont vous trouverez les détails sur les cartes "Pays du Saint-Bernard" disponibles dans les commerces de la région.


Sentiers raquettes


sentier-raquettes.pngLa commune de Liddes possède un réseau de sentiers raquettes très développé et attractif.
Des parcours de difficultés et de longueurs variées combleront de bonheur les amoureux de ce sport populaire.

Pour en savoir plus : www.sentiers-raquettes.ch



Curiosités


Vichères
vicheres.png

Vichères est situé sur la rive gauche de la Dranse à 1'423 mètres d’altitude. Le dernier habitant de ce village accroché à la montagne, déserta les lieux en 1957.

Quelques temps après, les terres abandonnées furent rachetées, et les habitations rénovées en maintenant le style architecturale de l’époque, permettant la sauvegarde de ce charmant petit village typique.


Pour en savoir plus : [ afficher ce document ]




Musée paroissial
musee-eglise.pngA découvrir à l’église de Liddes, un magnifique musée exposant les « trésors » de la paroisses…

Pour en savoir plus : [ afficher le document ]

(photo de Jacques Mirily)




Maison Bastian / Maison Massard
Édifiée en 1627, cette bâtisse remarquable au point de vue architectural, présente un aspect imposant. La façade donnant sur la rue principale de Liddes est munie d’une tourelle percée de meurtrières et agrémentée d’un balcon en fer forgé.
Cette maison a abrité plusieurs familles de notables de Liddes, dont les Bastian, qui ont fourni des notaires, métraux de Liddes et écclésiastiques ainsi que les Massard, qui ont donné de nombreux écclésiastiques et magistrats aux villages de la vallée.
La maison Bastian a été entièrement rénovée en 2009-2010.

bastian-11.jpg

Four banal
four-banal-liddes.pngA l’époque, chaque village de la commune possédait son four à pains.

Le seigle et le froment poussaient en abondance sur le territoire communal fournissant la matière première nécessaire à la fabrication du pain.

Le four banal était à disposition des habitants pour la préparation et la cuisson de cette nourriture de base. Les familles se regroupaient pour œuvrer plusieurs jours de suite. Une fournée assurait les besoins d’une famille durant plusieurs mois. Le pain était rangé avec précaution et conservé dans les greniers.

A Liddes et à Chandonne les fours à pains ont été conservés, entretenus et restaurés. Ils sont régulièrement remis en fonction. Trois à quatre fois par an, des familles y perpétuent la tradition et fabriquent leurs pains selon la tradition ancestrale.
Parmi toutes les variétés de pains proposées actuellement, ce pain artisanal offre une saveur incomparable.

Visite, dégustation et achat :
• Marché artisanal de Liddes : Début août
• Fête du four de Chandonne : Début septembre

La Combe de l'A
Ce paradis alpin, niché entre 1400 et 3000 mètres d'altitude, offre au randonneur passionné et au touriste contemplatif en plus d'une flore et d'une faune exceptionnelles, une atmosphère où la nature s'impose comme un mode de vie immémorial...combe-de-l-a.png combe-l-a_vouasse-2.jpgLa brochure « Une plage au milieu de la montagne » vendue à l’office du tourisme et dans les commerces locaux vous permettra de mieux connaître ce lieux privilégié.
Pour en savoir plus [ afficher le document ]

Pont et gorges de la Tsi
pont-la-tsi-15.jpg
Le pont de la Tsi est situé en aval du village de Dranse.
D’une hauteur de 80 mètres, il enjambe les gorges creusées par la rivière au fil des siècles.








Blocs erratiques de Plan Beu
bloc.pngDans la forêt de Plan Beu, à l’extrémité de la route forestière du Chapelet, on trouve, à quelques 200 mètres au-dessus du terminus de la route, un amoncellement de blocs erratiques.

Ces blocs déposés par le glacier de Ferret avaient déjà intrigués les savants du temps passés.




Mur d’Annibal
Au-dessus des alpages de Boveire et du Coeur, on a découvert les restes d’une muraille en pierres sèches longue d’environ 250 mètres, ainsi que des inscriptions gravées dans la pierre.
Cette fortification monumentale et les aménagements d'habitat qui lui sont associés peuvent être daté entre la fin de
l'âge de fer et le début de l'époque romaine, avec une plus forte probabilité entre 50 et 15 avant J.-C.
Entre indigènes et romains l'installation des infrastructures se discute encore. il est par contre certain que cette
position est la plus haute occupation fortifiée de cette époque en Europe à faire l'étude d'une étude poussée.
Le passage d’Annibal, général carthaginois, est fortement mis en doute et ces curieux vestiges n’ont pas encore, à ce jour, livré leurs secrets.
Plus d'info sur www.ramha.ch