Commune de Liddes

liddeshiver-ensemblevillagesSuperficie : 6'014 hectares

Point le plus bas : 1020 m.
En limite avec la commune d’Orsières, à la jonction du torrent de Pont-Sec avec la Dranse.

Point le plus haut : Combin de Boveire : 3663 m

La commune de Liddes est l’une des 6 communes que compte le district d’Entremont.
Elle se compose de 13 villages et hameaux répartis sur les deux versants de la Dranse d’Entremont qui s’écoule au fond de la vallée : Liddes, Chandonne, Fontaine-Dessus, Rive-Haute, Fontaine-Dessous, Pallazuit et Combe se situent sur la rive droite; Dranse, Chez-Petit, Fornex, Les Moulins, Montatuay et Vichères sur la rive gauche.

Evolution de la population :

31.12.2003 : 625 habitants
31.12.2004 : 658 habitants
31.12.2005 : 684 habitants
31.12.2006 : 703 habitants
31.12.2007 : 747 habitants
31.12.2008 : 760 habitants
31.12.2009 : 759 habitants
31.12.2010 : 746 habitants
31.12.2011 : 739 habitants
31.12.2012 : 738 habitants

Situation géographique :
liddesentreenord.jpgSur la route du Grand-Saint-Bernard, à mi-chemin entre Martigny et le Col, la commune de Liddes est située presque au centre du district d’Entremont. Ainsi, elle est limitée par trois communes de ce district : Bagnes à l’est, Orsières au nord et à l’ouest par le Val Ferret et, y compris la petite enclave de la Niord sur la rive gauche, par celle de Bourg-Saint-Pierre au Sud. La Combe de l’A a bien essayé d’envoyer une pointe vers l’Italie, vers le sud, mais la morphologie de la montagne n’a pas permis une plus grande extension.

Son sol est très fertile grâce à un riche apport de mica. C’est la raison pour laquelle sa campagne est bien entretenue et le secteur agricole occupe encore une bonne place dans l’économie locale.

Climat :

Liddes bénéficie d’un climat exceptionnel au point de vue des journées d’ensoleillement.
Revers de la médaille, certaines années, notre région souffre de la sécheresse, preuve en est, la multitude de bisses que nos ancêtres aménagèrent. Certains sont encore bien visibles et les sentiers qui les bordent ont été transformés en chemin de promenade.
L’arrosage par aspersion les a remplacés et c’est un spectacle magnifique, les beaux jours d’été de voir ces jets d’eau, aux panaches argentés, tourner sur les prairies parfois irisés d’arc-en-ciel.
On peut se demander si les nuages chargés de pluie ne sont pas déviés sur la Vallée du Trient et le Bas-Valais par le Massif du Mont-Blanc ?
A une altitude idéale de 1200 à 1500 m. notre territoire convient parfaitement à ceux qui veulent fuir le bruit et la pollution.

Liddes aujourd’hui :

Comme beaucoup de région transfrontalière, notre commune a, de tout temps, été un haut lieu de passage.

Grâce à l’amélioration des voies de communication, l’économie locale s’est diversifiée.
Les activités artisanales, les petites et moyennes entreprises de construction, ainsi que quelques activités de service et celles liées au tourisme complètent agréablement l’agro économie.

Le domaine de l’hôtellerie a su tirer profit de la proximité à l’axe principal du Grand-Saint-Bernard qui relie le nord au sud de l’Europe.
Le tunnel du Grand-Saint-Bernard est également un grand pourvoyeur d’emplois pour les habitants des communes de la région.

Les forces motrices du Grand-Saint-Bernard et d’Orsières génèrent, elle aussi, de nombreuses places de travail.
Ces deux sociétés garantissent à notre commune d’honorables redevances qui améliorent notre assiette fiscale.
Ces recettes supplémentaires ont permis la construction du centre scolaire et des abris de protection civile, l’installation du téléréseau, la réfection complète de la maison de commune et la réalisliddes-catogne.jpgation des travaux d’assainissement des eaux usées qui sont actuellement conduites à la station d’épuration de Martigny.

L’achèvement du remaniement parcellaire en 1999 a facilité de travail de la terre et la modernisation de l’agriculture.
L’élevage bovin et ovin tient une place prépondérante dans ce secteur.
La production de lait est, en grande partie, transformée en fromages par la centrale laitière de Liddes.
Durant le siècle passé, la culture des céréales et des pommes de terre a représenté un apport important pour de nombreuses familles d’ouvriers-paysans. Aujourd’hui, elle a beaucoup diminué au profit de la culture des herbes aromatiques et médicinales. Ces plantes trouvent dans notre zone montagneuse un terrain propice à leur développement. Elles sont converties en divers produits artisanaux qui remportent un succès grandissant.

De sa situation topographique, la commune de Liddes est une région idéale pour la randonnée pédestre et pour les balades en raquettes durant la saison hivernale.
Les remontées mécaniques des Télés-Vichères-Liddes, crées en 1974, attirent de nombreux amateurs de sports d’hiver.
Les magnifiques champs de neige de ce domaine skiable, situé sur la crête ensoleillée de Bavon, se prêtent à toutes les catégories de skieurs.

Liddes possède une vie associative très active avec de nombreuses sociétés culturelles et sportives qui entretiennent l’animation tout au long de l’année et contribuent à ce qu’il fasse bon vivre dans notre commune.